Isatis est une maison d'édition avec laquelle j'ai une grande histoire d'amour! J'aime beaucoup le fait qu'ils abordent des thématiques parfois difficiles, qu'ils ont vraiment un catalogue varié et que plusieurs oeuvres ont une écriture poétique. Leur collection clin d'oeil est d'ailleurs idéale si vous faites de la poésie en classe. Par contre, ce n'est pas de cette collection dont il sera question aujourd'hui.

Je vous parle aujourd'hui des deux derniers ouvrages de la collection Tourne-Pierre, qui est une collection en rime ou en prose qui a pour but de créer des discussions et des réflexion. On aborde souvent des thèmes audacieux et actuels comme vous allez le découvrir dans les nouveautés.

Papa est de retour

Ce livre a un petit quelque chose de spécial pour moi: il a été écrit par une amie qui j'aime beaucoup que j'ai connu grâce à ma collaboration chez Les p'tits mots-dits. J'ai toujours adoré tout ce qu'elle partageait car c'est vraiment une enseignante extraordinaire avec une plume sublime!

Dans ce super album, on découvre une belle dualité entre un père et son fils qui s'apprêtent à se retrouver après plusieurs mois éloignés à cause de la guerre. Chaque double page nous présente la vision de l'un des deux personnages face à la situation. Chacun a ses appréhensions, ses peurs et ses espoirs. Le texte est tellement bien écrit qu'il saura sûrement vous tirer une larme. Tout y est, il suffit de laisser vaguer les mots et s'en laisser imprégner.

Pour des idées d'exploitation pédagogique, Stéphanie vous a concocté une superbe fiche pédagogique juste ici: http://www.editionsdelisatis.com/wp-content/uploads/2020/03/TP-69-Papa-est-de-retour-fiche-p%C3%A9dago.pdf

Si vous aimez la plume de Stéphanie, je vous suggère d'apprendre à la connaître juste ici: http://lesptitsmotsdits.com/author/stephanie-b/

Anelis et la mer

Cet autre album m'intriguait beaucoup parce que dans le communiqué de presse on parlait d'une histoire  importante pour les enfants qui n’habitent pas dans leur pays de naissance, ces enfants déracinés par les flux migratoires.

Comme je suis en train de travailler sur un réseau littéraire entourant les réfugiés, je lis beaucoup de livres sur le sujet et je trouvais que l'approche avait l'air différente et intéressante. En effet, on est complètement ailleurs. On nous présente une petite fille qui a quitté son pays d'origine, on ne nomme jamais lequel, et qui fouille dans sa boîte de souvenirs pour se rappeler de bons moments. On est vraiment dans la nostalgie et non dans la tristesse. La fillette se rappelle tout ce qu'elle aimait là-bas, mais un peu avant la fin, on change de cap. On parle ensuite de ses nouveaux souvenir ici, dans son nouveau pays. On voit un éloge à la capacité d'adaptation et à l'importance de laisser la place au passé et au présent en même temps.

Ce livre, tout en poésie, nous permet d'aborder avec les enfants le concept de déracinement et de nostalgie. On peut aussi parler avec ceux qui ont vécu un changement de pays ou même de région. Ici au Québec, les différences entre certaines régions sont parfois très marquées (Parole de fille de la Côte-Nord!). Je pense qu'il serait intéressant avec tous les enfants de faire un boîte de souvenirs et de trésors pour le futur et les moments tristes. Il serait intéressant de faire présenter en classe certains objets sous forme de présentation orale ou de texte à la manière des petits moments.