Il y a quelques années, j’avais travaillé un projet d’art qui consistait à reproduire un paysage urbain avec des gratte-ciels. J’avais beaucoup aimé cela car je trouvais que le style était assez différent de ce que l’on demande souvent aux élèves de faire. Une de mes ancienne collègue est tombée sur une image de bâtiments dans un album de Grégoire Solotareff et elle a eu envie de travailler ce style éclaté. J'ai tout de suite embarqué avec son idée vu mon expérience et je vous partage cela aujourd'hui.  J’ai aussi ajouté un second projet d’art pour s’arrimer à mon projet de récit policier qui revient chaque année dans ma classe. Je vous présente donc les étapes du projet et les résultats pour vous inspirer.

J’ai commencé par présenter plusieurs albums aux élèves qui représentaient des paysages urbains avec des gratte-ciels et des immeubles de grande taille. Ils ont pu observer à l’aide de la caméra document les détails, la façon de les dessiner et les couleurs utilisées. Nous avons travaillé à analyser certaines pages pour ressortir tout notre vocabulaire artistique et bien comprendre la composition des images. Ce n’était pas facile au début car on dirait que mes élèves ne savaient pas quoi observer. J’ai donc parlé beaucoup du langage plastique pour ensuite les amener à regarder les détails comme le trait de crayon et ce qui est illustré dans les fenêtres. Tranquillement, ils ont commencé à porter une attention plus particulière et ont beaucoup plus apprécié ce qu’ils voyaient. On a même travaillé à comparer certaines illustrations entre elles pour parler de l’ambiance et du choix de couleurs ou de médium. J’ai même agrandi certaines doubles pages au photocopieur et je les ai affichées dans la classe pour qu’ils puissent s’en inspirer et découvrir encore plus de choses. Tranquillement, j’ai pu constater que certains utilisaient leur temps libre pour essayer de reproduire des immeubles dans leur cahier de croquis. J’ai vu que l’intérêt était présent et nous avons débuté le projet créatif.

Superbes albums de Gilles Bonotaux et Hélène Lasserre chez Seuil jeunesse

Les albums que nous avons le plus appréciés sont ceux de Gilles Bonotaux et Hélène Lasserre (juste en haut). Il y en a quatre déjà parus et il y a des milliers de choses à observer dans les illustrations. On se croirait dans un jeu de cherche et trouve. On regarde évoluer un immeuble en nous dévoilant quelques pièces ou des changements au fil des pages. Le lieu évolue sous nos yeux et on s'amuse à découvrir ce qui a changé. Les élèves adorent emprunter ensuite ces livres et s'y plonger de longues minutes. Cela développe leur sens de l'observation et ils sont toujours super excités de venir me partager une découverte ou un nouveau détail !

Inspiration du premier projet

Pour le projet à la manière de Solotareff, j’ai présenté cette illustration à la classe en leur disant que ce serait notre inspiration pour notre premier projet d’art. Ils ont été surpris de voir le style que j’avais choisi car ils s’attendaient à devoir plus dessiner et mettre des détails. C'est un projet facilement utilisable au 2e et au 3e cycle.

Nous avons d’abord relevé que l’illustrateur avait placé ses bâtiments sur une butte, comme pour créer la rondeur de la Terre ou pour lui donner plus de place pour mettre ses immeubles. Nous avons relevé les couleurs vives et les traits noirs très larges. Nous avons aussi conclu que l’objectif de cette représentation n’était pas de faire un paysage réaliste. J’ai utilisé de la gouache en pain pour les couleurs et les lignes ont été faites avec un crayon de cire.

Les étapes imagées.

Le second projet d’art visait à être plus réaliste et travailler plus le dessin que l’utilisation d’un médium. Je voulais vraiment travailler avec eux la perspective et les illusions d’optique que l’on peut faire en dessin. C'est un projet un peu plus destiné au 3e cycle et mon inspiration vient d'une publication faite par une enseignante sur un groupe Facebook.

N’étant pas du tout une personne douée en dessin, j’avais besoin d’aide. J’ai donc trouvé cette vidéo sur Youtube qui m’a littéralement sauvé la vie et qui a permis à mes élèves de voir une vraie technique de dessin.

Nous avons donc fait plusieurs essais de dessin de perspective avec deux points de fuite. Plusieurs élèves étaient très contents de pouvoir mettre des détails et de travailler seulement le dessin. Je leur ai demandé comme projet final de faire une scène de ville où un crime aurait été commis puisque nous étions dans le thème du récit d'enquête. Ils pouvaient utiliser seulement le crayon Sharpie noir pour le dessin et à la fin, ils pouvaient ajouter une seule couleur au crayon de bois ou feutre pour mettre de la vie dans le dessin. J’ai aussi fait ajouter une loupe pour mettre l’emphase sur un indice important. Les élèves ont vraiment adoré et moi aussi, c’est un projet coup de cœur. Nous essayons souvent d’utiliser une tonne de mediums différents en classe et nous oublions parfois la base du crayon et du dessin standard. Mes élèves ont adoré pouvoir juste dessiner comme ils l’ont si bien dit.

C'est un projet qui aurait aussi pu mener à une situation d'écriture pour mettre en contexte la scène illustrée. Je ne l'ai pas tenté cette année mais je suis certaine que ce serait super intéressant.

J'espère que ces projets sauront vous inspirer!

Des résultats.

Découvrez les livres présentés juste ici: